Test de l’aerographe Vulcano

Salut à toutes et à tous !

Aujourd’hui, (après des mois d’absence), petite review d’un aerographe de la marque Ventus qui viens de la boutique http://www.bellesartsferran.com (magnifique boutique pour artistes à Barcelone). J’ai reçus mon matériel par transporteur avec un super emballage dans la semaine de la commande… je recommande fortement :).Comme vous le savez peut etre, le matériels de modélisme me passionne et je test de nombreux gadgets et outils pour le meilleur, et parfois pour le pire 😉

Dans le cadre de mon asso qui comprends de nombreux maquettistes debutants, j’avais besoin d’un aerographe robuste, au fort pouvoir couvrant et facile à nettoyer… Le Ventus Vulcano semblait répondre à mes attentes :).
Le Vulcano (avec un nom comme celui la… il envoi la purée ;)) est un aerographe « Hybride » au format pistolet. C’est un double action qui troc sa flexibilité (combo air/debit) par une gachet qui gere à la fois le debit d’air et la peinture (plus vous appuyez, plus vous sortez d’air et de peinture). À ne pas confondre avec un simple action, qui lui à un fonctionnement parfaitement binaire (c’est a dire pshit, ou pas pshit, sans aucune modulation d’air).


Pour vous aidez dans le réglage du debit, le Ventus Vulcanoest doté d’un régulateur d’air, ce qui est bienvenue sur un aerographe dans cette gamme de prix (69,00€ avec les accessoires).
Le coffret de l’aero comprend 3 set buses/aiguilles (0.3 / 0.5 /0.8mm), 3 godets de 2, 5 et 13ml, un raccord simple et un tuyau d’air. Ce qui est plutôt correct et permet une utilisation immédiate.

« Bon, c’est bien joli tout cela, mais au final, il donne quoi ton flingue à peinture ? » Me direz vous.
Et bien après des dizaines et dizaines d’heures d’utilisation, manipulations, nettoyage intensif, peinture à grande échelle et test tout terrain (il est passé entre les mains de dizaines de juniors de 8 à 14ans ^^…), je peut vous dire que ce petit outils tiens la route !!!
A l’usage, c’est un outil parfait pour les travaux de grandes surface (coque de bateau, avions, batiment, véhicules en général ou decors…) et pour tout ce qui est couche d’appret (sous couche d’armée, pre-ombrage successifs etc…). Parfait pour les débutants pour sa manipulation intuitive, mais aussi pour les vétérans cherchant un outil efficace pour les travaux les plus classique. Les buses de 0.5 et 0.8 vous seront très utiles pour ce genre de pratiques.

Vous pourrez aussi vous essayez à des usages un peut plus fin grace à la buse de 0.3, une taille intéressante pour sa flexibilité. Je m’en sers régulièrement pour mes propres réalisations. Mais ne vous y trompez pas, pour un travail fin et détaillé, vous aurez besoin d’un véritable double action de 0.2mm minimum.

Avec le temps, j’ai appris à utilisé plusieurs types d’aerographes pour être le plus efficace possibles. Les vétérans de cet outils utilisent souvent plusieurs modèles pour chaque type d’utilisation (surface, details, gros oeuvre…). Et en tant qu’aerographe secondaire, le Ventus Vulcano est un très bon choix, extrêmement robuste, facile à nettoyer (grâce au buse sans pas de vis aisément remplaçable) et ces aiguilles solides. Un choix vraiment intéressant.

Ce modèle est encore dispo chez bellesartsferran à cette adresse : http://www.bellesartsferran.com/shop/g-kit-aerografo-ventus-vulcano-03-05-08.html

Unboxing Slambo Age of Sigmar

Salut à tous

Voici un petit unboxing pour une figurine, sortie récemment de manière inattendu, en même temps que le nouveau Warhammer Quest. Je veux bien entendu parler du fameux Slambo.

Il s’agit d’un remake en résine  (Finecast) d’un des premiers guerriers du Chaos « modernes » (vision classique du guerrier du chaos avec haches, grosse armure et grosses cornes à la sauce GW) en plomb, sortie au milieu des années 80. Ce modèle « plein de finesse » à marqué son époque et reviens des Royaumes du Chaos, et il n’est pas content ^^.

A première vue, cette figurine est très simple. Il est vrai que la position statique de Slambo peut paraître ennuyeuse, mais malgré tout, son visuel frappe l’imaginaire grâce à une posture agressive et un classisisme presque parfait. Il représente tout ce qu’est un guerrier du Chaos, à savoir une grosse brute belliqueuse en armure lourde.

La figurine est composé de 8 éléments avec de beau volumes. Mon tirage était parfait. Après une petite heure de préparation pour enlever les petites carottes de moulages (indispensable au process de moulage pour un bon dégazage), je suis plutôt satisfait du résultat. Les grandes plaques d’armure, les grosses épaulettes et le plats des deux haches seront très simple à peindre dans un shema de couleur classique, mais sont aussi un invitation pour les modélistes les plus talentueux à la créativité. Mon petit doigt me dit que c’est un modèle qui risque de devenir courant lors des concours et manifestation divers… Et à raison.

Bref, si vous cherchez une bonne figurine résine classique à peindre pour occupé vos week end, c’est un bon choix. Slambo est disponible chez Games Workshop au prix de 20€. Le profil AOS du modèle est fournit dans la notice d’assemblage en plusieurs langues avec son coût en point. Les regles Warhammer Quest sont disponibles dans le White Dwarf de Mars 2017… à bientôt pour la version peinte 🙂